Présentation du CNPCV

Le Conseil National Professionnel Cardiovasculaire regroupe à parité six membres hospitaliers, dont un représentant du conseil national des universités, du collège des cardiologues des hôpitaux généraux et du collège des enseignants, désignés par la Société Française de Cardiologie (SFC) et six membres libéraux dont un représentant du conseil national de l’ordre des médecins, du collège national des cardiologues français et de l’UFCV, désignés par le Syndicat National des Spécialistes des Maladie du Cœur et des Vaisseaux (SNSMCV).

Ce Conseil a pour objectif de mener une action synergique pour la promotion de la qualité de l’exercice professionnel : Développement Professionnel Continue (DPC) incluant la formation médicale continue (FMC), l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) et l’accréditation des équipes à risque, avec la mise en œuvre de son entité Cardiorisq agréé auprès de l’HAS. Il ne se substitue en aucune façon aux structures déjà existantes qui conservent, pour l’instant, leur agrément et leur caractère opérationnel.

La démarche de création de ce Conseil a mûri depuis plusieurs années, ainsi existait-il déjà le CNFMC de cardiologie créé en 1999, sur le constat que pour être efficace, cette structure fédérative avait besoin d’un double leadership : scientifique qui ne peut être assuré à l’évidence que par la société savante, et professionnel pour lequel le syndicat a naturellement toute légitimité, d’où la présidence alternante entre le président de la SFC, actuellement Pascal Guéret, puis Geneviève Dérumeaux à partir de janvier 2010 et celui du Syndicat actuellement Jean-François Thébaut.

Le CNPC est d’ores et déjà opérationnel avec comme actions en cours :

  • Sa participation aux divers groupes de travail de l’HAS
  • Sa participation aux programmes pilotes de l’HAS de mesure des indicateurs de qualité de prise en charge des syndromes coronariens aigus en phase hospitalière et post hospitalière INDIQCARD
  • L’agrément de sa structure d’accréditation Cardiorisq
  • La mise en œuvre d’une base de données et d’un système d’information destiné à colliger l’ensemble des actions de DPC aux quelles les cardiologues français hospitaliers, libéraux et salariés ont participé et de tenir à disposition des autorités compétentes la notarisation de ces validations.

 

Et bien sûr son appartenance à la FSM tant au niveau de son conseil d’administration que de son bureau.

Ses objectifs

Pour faire suite à la convention signée en février 2000 entre la Société Française de Cardiologie (SFC) et le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux (SNSMCV) par laquelle ces deux structures se proposaient de réunir leur compétence sur la validation et l’organisation de la FMC en cardiologie (convention annexée aux présents statuts), il est constitué entre la Société Française de Cardiologie et le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux, une association déclarée, régie par la loi de 1901, www.nikejanoski.es qui a pour objet tout ce qui concerne la promotion de la qualité de l’exercice professionnel, pour ce qui concerne :

  • la formation médicale continue
  • l’évaluation des pratiques professionnelles et de la compétence
  • l’accréditation de la qualité de la pratique professionnelle
  • les procédures de re-certification
  • l’analyse professionnelle des recommandations et référentiels
  • la mise en œuvre de l’accréditation des médecins conformément aux dispositions légales et réglementaires qui régissent ce dispositif.

 

La Société Française de Cardiologie et le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux s’accordent pour reconnaître le Conseil National Professionnel de Cardiologie comme l’interlocuteur privilégié de la profession pour tout ce qui concerne les domaines sus-cités. 

Documents officiels